MENU
Écoute en direct
 
PARLONS-NOUS
COCKTAIL PERE NOEL - C EST NOEL ON DANSE
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles en Beauce
Communautaire

21 octobre 2021

Animateur à Radio-Beauce, Adam Veilleux se met dans la peau d’une famille à faible revenu

par Communiqué de presse

Crédit photo : Courtoisie

Vendredi dernier, M. Adam Veilleux, animateur à COOL FM 103,5 a tenté de se mettre dans la peau d’une famille à revenu modeste et d’effectuer une épicerie pour une famille de quatre personnes avec un budget de seulement 125 $. La tâche était ardue, mais a été accomplie, de justesse!

Une fois tous les articles scannés, la facture de M. Veilleux a dépassé le budget fixé. Trois articles ont dû être retirés pour arriver à un montant total de 124,94 $. Par ailleurs, Mélissa Simard, une mère monoparentale qui fait face à cette réalité chaque semaine a également réalisé, et ce, avec succès en dépensant seulement 110 $.

Afin de réussir l’exercice, les participants ont dû bien se préparer, notamment en épluchant les circulaires et en préparant un menu pour la semaine à partir des rabais. « Ça m’a demandé vraiment beaucoup de temps et d’énergie. On parle d’une heure de préparation à la maison et plus d’une heure trente à l’épicerie afin de comparer les prix et d’ajuster mon menu en conséquence », explique M. Veilleux.

Pour sa part, Mme Simard mentionne : « C’est mon quotidien. En moins de 30 minutes, j’ai fait l’épicerie pour une semaine pour mes trois enfants et moi. J’ai trouvé tout ce qu’il faut pour que mes petits cocos ne manquent de rien. » Une famille qui a un si petit budget hebdomadaire pour faire son épicerie doit trouver des alternatives. C’est le cas de Mme Simard qui partage : « je vais toujours à l’épicerie qui a le plus de rabais cette semaine-là. Aussi, avec ma mère, on s’entraide souvent. On cuisine de grandes quantités qu’on partage ensuite. Ça nous permet à toutes les deux d’économiser beaucoup de sous. »

 « Un budget de 125 $ par semaine pour nourrir quatre personnes, ce n’est pas beaucoup. On ne peut pas se permettre de se gâter et on doit s’en tenir au minimum. J’ai réussi pour une semaine en sacrifiant des choses. Pour un mois, ce serait un très gros défi, un vrai casse-tête. », témoigne M. Veilleux. Ils ont malgré tout réussi à acheter des aliments permettant de préparer des repas de base équilibrés. Il est à noter que le défi ne comprenait aucune contrainte d’achat comme du papier hygiénique, produits nettoyants, café ou autres articles du genre, ce qui leur laissait un peu plus de latitude pour les repas quotidiens.

Le scénario de cette activité a été basé sur un budget réel d’une famille de deux adultes et deux enfants de 8 et 10 ans, dont les deux parents travaillent ; l’un à temps plein dans une usine à un salaire de 19 $ de l’heure et l’autre dans un magasin à raison de 25 heures par semaine à un salaire horaire de 14 $. En prenant soin de calculer toutes les dépenses tels le loyer, l’électricité, le téléphone, l’auto, etc., il ne restait que 125 $ par semaine à la famille pour se nourrir. L’épicerie à 125 $ est une initiative du Groupe de réflexion et d’action contre la pauvreté (GRAP) Beauce-Sartigan qui tient à remercier M. Adam Veilleux et Mme Simard d’avoir relevé le défi ainsi que les épiceries participantes soit Maxi Saint-Georges et Metro Laval Veilleux.

Le GRAP Beauce-Sartigan a pour mission de mettre en place des moyens concrets pour diminuer la pauvreté́ vécue par les personnes dans la MRC de Beauce-Sartigan.

Regarder le resultat en image : 

https://www.facebook.com/BeauceTV/videos/236340025145325/UzpfSTIzOTQxNjYzNjEwOTQ1Mjo0Nzg3MDg4Nzk0Njc1NTI0/

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?