MENU
Écoute en direct
 
 
MINUIT a - WATTERS ANDREE
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles en Beauce
Faits divers - justice

11 janvier 2019

Voie de fait sur un bébé : Des policiers témoignent au procès d’Élizabeth Pelletier

par Olivier Turcotte

Crédit photo : Patrice Moore

Deux policiers de la Sûreté du Québec ont témoigné, vendredi dernier, au procès d’Élizabeth Pelletier. La femme de 24 ans est accusée de voies de fait graves sur un poupon de 10 mois. Ces gestes auraient été commis le 28 septembre 2016 dans la garderie familiale qu’elle opérait à Sainte-Marie.

Le premier agent à avoir témoigné est un technicien en identité judiciaire qui a pris plusieurs photos de la scène de crime. Des clichés montrant un parc dans lequel l’enfant aurait pu être blessé ont fait l’objet de plusieurs questions de la poursuite et de la défense. Un autobus jouet, qui pourrait également être en cause selon une autre hypothèse, a également été montré.

Un sergent a également témoigné vendredi. Il a notamment saisi et décortiqué le contenu des appareils électroniques saisis chez l’accusée après son arrestation. Il y avait quelques éléments pertinents dans l’Iphone5 de l’accusée lors d’un premier rapport datant de 2016.

Or, un second rapport déposé en 2018, grâce à une technologie plus avancé, a permis de découvrir plusieurs recherches ayant été effacées de l’historique de l’appareil. Des recherches contenant les mots-clés « commotion cérébrale bébé, symptômes » et « broue qui sort de la bouche» ont été récupérées, datant du 28 septembre 2016.

D’autres recherches contenant les mots-clés « DPJ, bébé secoué » et « sentence » ont également été répertoriées. Dans son contre-interrogatoire, l’avocat de la Défense a notamment voulu illustrer que plusieurs autres éléments, non pertinent à la cause, avaient été supprimés à ce moment.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?