MENU
Écoute en direct
En ondes avec Bob Péloquin
TOP 20
L ENFANT AU TAMBOUR - AVILA EVA
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles en Beauce
Faits divers - justice

6 décembre 2018

Pas d’accusation contre le policier ayant abattu Guillaume Bolduc en Beauce

par Olivier Turcotte

Crédit photo : Archives

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) ne portera pas d'accusation dans le dossier de Guillaume Bolduc, tué par les balles d’un policier dans le stationnement d’un concessionnaire automobile de Saint-Georges, le 10 août 2017.

Après examen du rapport du Bureau des enquêtes indépendantes, le DPCP conclut que le policier de la Sûreté du Québec n’a pas commis d’infraction criminelle. L'intervention était légale, se fondant sur le devoir imposé aux policiers d’assurer la sécurité et la vie des personnes.

Le DPCP considère que Guillaume Bolduc représentait un danger imminent pour la vie du  policier puisqu’il était armé de deux couteaux, qu’il n’obtempérait pas aux ordres et qu’il fonçait vers l’agent. Ainsi, la force appliquée était nécessaire pour sa protection contre des lésions corporelles graves ou la mort.

Rappelons que le jour des faits, des témoins ont affirmé que Bolduc, un homme de 25 ans de Saint-Martin, semblait désorienté. Il s’est rendu sur la voie de circulation du boulevard Lacroix où il invectivait des automobilistes. Il s’est finalement assis au milieu de la route jusqu’à l’intervention policière.

C’est quand un agent est intervenu qu’il s’est montré violent. Le policier est éventuellement sorti de son véhicule et Bolduc l’a attaqué avec deux armes blanches. Il a atteint le policier à la tête avant de reculer. Il est ensuite revenu à la charge, jetant le policier au sol. C’est à ce moment que celui-ci a utilisé son arme de service.

Selon un ami de Bolduc, l’homme se méfiait des policiers et il transportait toujours un couteau avec lui au cas où les policiers l’attaqueraient.

Un procureur qui a participé à l’analyse du dossier a informé les proches de la personne décédée des motifs de la décision.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?