MENU
Écoute en direct
 
LES MATIN COUNTRY
Blue moon - LOST BAYOU
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles en Beauce
Économie

2 décembre 2019

BAPE sur l’amiante et les résidus miniers : Les élus partagent leurs appréhensions

par Olivier Turcotte

Crédit photo : Courtoisie

Plusieurs élus de la région de Thetford ont partagé leurs appréhensions au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) dans le dossier de la gestion de l’amiante et des résidus miniers. Tous se réjouissent au moins du fait que le BAPE mettra à jour les informations sur le sujet.

Marc-Alexandre Brousseau, maire de la Ville de Thetford Mines, a fait savoir que plusieurs solutions ont été proposées ces dernières années. Selon lui, il est temps d’y donner suite.

Entendre Marc-Alexandre Brousseau ici.

Selon le maire de Kinnear’s mills et préfet de la MRC des Appalaches, Paul Vachon,  plusieurs mesures de sécurités actuellement appliquées ne sont pas basées sur des faits, en plus d’être déraisonnables et incongrues.

Entendre Paul Vachon ici.

Selon le vice-président de la Société de développement économique de la région de Thetford, Jacques Larouche, les mesures de protections actuelles sont exagérées et coûteuses.

Entendre Jacques Larouche ici.

Le député fédéral de Mégantic-L’Érable, Luc Berthold,  invite le BAPE à la prudence lors de la tenue des audiences publiques, compte tenu que des milliers de personnes vivent à proximité des montagnes de résidus d’amiante. Il ne voudrait pas que le BAPE tire des conclusions hâtives qui créeraient de l’anxiété à la population.

La députée de Lobtinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a simplement affirmé qu’elle accueille avec satisfaction que le début des audiences publiques sur le sujet.

Rappelons que le mandat confié par le ministre Charette au BAPE vise à tenir une enquête pour éclairer le gouvernement sur les orientations à donner à tout type de projet qui prévoit la présence d'amiante ou de ses résidus au Québec.

Le rapport devra être transmis au ministre au plus tard le 24 juillet 2020.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?