MENU
Écoute en direct
En ondes avec Bob Péloquin
GÉNÉRATION '70 '90
NEVER FELT THAT WAY vf - MC12
Voir les chansonsjouées récemment +
Exprimez-vous! Par téléphone Par courriel Sur Facebook
Nouvelles en Beauce
Actualités

3 septembre 2019

Boa-Franc coupe ses liens d’affaires avec une entreprise délinquante du Brésil

par Patrice Moore

Crédit photo : Archives

L’entreprise Boa-Franc de St-Georges a décidé de mettre fin à ses importations de bois en provenance d’un de ses fournisseurs du Brésil. Le patron de Boa-Franc, Pierre Thabet, n’a pas hésité un instant lorsqu’il a appris que Tradelink Madeiras était accusé d’avoir violé à répétition les règlements locaux sur la déforestation. La nouvelle est sortie en avril dernier dans un rapport-choc de l’organisation Amazon Watch portant sur la destruction du « poumon de la Terre ».

Le document mentionnait que la compagnie de la Beauce avait importé 257 tonnes de bois de Tradelink Madeiras du Brésil. En plus, cette compagnie avait été dénoncée pour utiliser le travail forcé. En 2017, elle avait été condamnée à payer de nombreuses amendes pour des irrégularités.

Boa-Franc a réagi rapidement et a cessé l’achat de bois en provenance de  l’Amérique du Sud qui, au final, représentait  moins de 1 %. M. Thabet a mentionné au Journal de Montréal que même si les allégations contre Tradelink n’ont pas été prouvées et que la compagnie a tout démenti, il était important pour lui de cesser le lien d’affaires. Amazon Watch a salué le geste de Boa-Franc qui est la seule entreprise qui a reconnu le problème et qui a coupé les liens d’affaires. Pierre Thabet estime que toute compagnie responsable aurait agi ou devrait agir de la même façon laissant les autres entreprises le soin d’agir en fonction de leurs valeurs.

Retour aux nouvelles

Vous avezune nouvelle?